Etre journaliste culturel Madagascar, c’est quoi au juste ? Que faire pour produire un bon article culturel ? Que faire pour ne pas sombrer dans la corruption journalistique à Madagascar ? Toutes ces questions se sont posées lors de la formation et Alain Eid, consultant-formateur de Maurice et directeur de publication de no comment Maurice a eu le plaisir d’y répondre.

Une formation professionnalisante

Une vingtaine de stagiaires (amateurs et confirmés) de tous horizons (journaliste, blogueur, photographe, etc. ont suivi la formation. Au programme, tour d’horizon sur les pratiques du journalisme culturel à Madagascar et d’ailleurs, interview et rédaction du portrait de l’artiste Eklyps avec des retours du formateur. La formation a été marquée par une pratique intensive de la rédaction d’un portrait. Le dernier jour a été marqué par la rencontre avec des professionnels du métier comme Aina Zo Raberanto (rédactrice en chef de no comment magazine), Domoina Ratsara (magazine Awotele), Raoto Andriamanambe (magazine Indigo) et Irène Razanamparany (DIFP Université d’Antananarivo).