Le succès, une fois de plus, était au rendez-vous avec le groupe Anjara trio et Silo. La cours de la buvette des facultés des lettres et des sciences humaines était pleine à craquer.

Le groupe Anjara Trio s’est chargé  de la première partie. Leur performance a conquis le public, grâce à la fougue d’Anjara Rakotozafiarison à la guitare, à la finesse de Tonny Mahefa Razafiarison à la basse et au dynamisme de Zazah Maminiavo à la batterie. Anjara Trio regroupe des jeunes musiciens passionnés, qui a été fraichement formé cette année 2018. Après avoir connu le succès auprès d’autres musiciens, Anjara se lie récemment avec Tonny, lauréat du tremplin Madajazzcar 2015 et toujours au côté de Zazah, lauréat du Tremplin Madajazzcar 2016 pour une formule Trio. Tous les trois, ayant chacun eu leur propre parcours et non seulement dans le milieu du jazz, se consacrent désormais à donner le meilleur d’eux-mêmes au sein de Anjara Trio.              

 

Spectaculaire ! C’est ce qui décrit le mieux la deuxième partie, animée par Silo Andrianandraina, connu sous le nom de Silo. Une ambiance jazzy, décorée par le couché du soleil, fait voyager le public. Talentueux qu’il est, Silo arrive à toucher le cœur du public, en faisant résonner ses paroles.  Sachant que l’artiste s’est affiché pour la première fois derrière son piano à 10 ans. Il a débuté sa carrière d’artiste auprès d’un groupe: SDF ou « Simple Defiance of Fancy. En 2001, il sort son premier opus Rimorimo, aux couleurs du sud de Madagascar.  Aujourd’hui encore, les morceaux de ce premier album demeurent les préférés de ses fans: « Ny alohan’ny hatory », « RN7 », « Te ho anao ». Depuis, Silo est aussi devenu un nom incontournable au programme du Festival International Madajazzcar.