Comment participer?

1. Écrire un texte en français (article, poème, slam, chanson, etc.) traitant du thème du concours et faisant 5 000 mots maximum (pas de nombre minimum de mots).

Quelques pistes que vous pouvez creuser pour cette édition 2018 : parler des gens qui donnent vie à la ville, de son paysage urbain ou parler d’un quartier en particulier qui vous aura touché. Vous pouvez aussi écrire sur la vie de tous les jours, sur l’animation à un marché ou encore l’anarchie qui y règne. Le prisme est vraiment large et l’essentiel sera simplement que l’on arrive à capter votre vision de la beauté de la ville en lisant votre œuvre.

2. Envoyer l’œuvre au format PDF avant le 22 octobre 2018 en utilisant le formulaire en bas de cette page.

A qui s’adresse le concours?

Ce concours est ouvert à tous, Malagasy ou ressortissants étrangers, peu importe le pays de résidence, adultes comme enfants (avec une autorisation parentale).

Les critères d’évaluation?

Une première évaluation de vos oeuvres sera effectuée par le Jury selon les critères suivants :

  • Le style de rédaction

  • Le rythme

  • La syntaxe, orthographe, grammaire et conjugaison

  • La cohérence

  • La beauté du texte

  • L’originalité du point de vue

  • Les 10 meilleurs textes sélectionnés par le Jury seront ensuite soumis au vote du public sur le site https://stileex.xyz.

Le prix à remporter?

Pour cette édition 2018, La Revue Stileex et ses partenaires ont mis les petits plats dans les grands et ont décidé de gâter les lauréats avec plein de surprises. Imaginez, tout un monde de lecture infini qui s’ouvre à vous et tout le temps qu’il faut pour tout lire. Imaginez, de nouvelles découvertes à faire, des auteurs populaires à dévorer et de nouveaux coups de cœur à vivre. C’est ce qui attendra le meilleur de tous, le lauréat Stileex 2019 qui repartira avec, entre autres lots, un abonnement d’1 an à la bibliothèque en ligne Youscribe ! De quoi satisfaire toutes les envies que l’on soit avide de manga, de BD, de romans, ou que l’on soit fan de Michael Connelly, de Lovecraft ou de Bernard Werber.