Ony Hanjaka se dévoile en « Biscornu impulsif »

C’est à travers une exposition énigmatique qu’Ony Hanjaka titille la curiosité du fidèle public de l’ADMC-CRAAM tout au long du mois d’août. Intitulé « Biscornu impulsif », elle s’est dévoilée à travers une large série de toiles et de breloques murales.

A la fois représentatif de l’artiste, mais surtout de son art, l’intitulé « Biscornu Impulsif » a été minutieusement choisi par Ony Hanjaka pour retracer son parcours. A chaque tableau sa signification, mais chacun peint particulièrement un évènement marquant de la vie du jeune homme. Si certaines breloques aux allures de sorcelleries gênent certains, pour Ony Hanjaka, lui, ce sont surtout des porte-chances. C’est pour cette raison que quelques œuvres suspendus en sont très représentatifs.

En 3 semaines, le public a pu découvrir et redécouvrir un véritable émissaire de la contemporanéité. L’authenticité de cette exposition s’est reflétée dans l’abstraction de chacune de ses compositions. C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’Ony Hanjaka a voulu attirer le public : « l’envie que l’œuvre soit un clin d’œil et un sourire proposé au curieux », souligne-t-il. La perception du plasticien s’étend, ses ambitions s’élargissent. Il y a exposé sa personnalité, ses inspirations, ses valeurs par le biais de son art. Il a choisi l’ADMC-CRAAM, une fois encore, vu sa représentation en tant que carrefour des acteurs artistiques.

De son vrai nom Njaka Hanitriniony Randrianarisoa, Ony Hanjaka est un talentueux artiste plasticien qui se découvre dans le milieu en 2004. Autodidacte, il a aiguisé au fil des années sa passion pour l’art contemporain, qu’il a nourri de diverses expérimentations. En côtoyant ses pairs, Ony Hanjaka s’est forgé une personnalité hors du commun. Il teinte chacun de ses œuvres d’un style singulier. A ses débuts, le jeune homme participe à plusieurs stages et ateliers locaux, mais aussi internationaux à l’instar de « DU PAPIER A LA PERFORMANCE » encadré par Marie-Claude Beck en 2004. En 2005, il élargit ses horizons en performant au cours du festival Gasy Bulles ou encore la sortie de la collection « LIBERTALIA » d’Angela RAJAONARIVO. Ony Hanjaka poursuit son évolution à travers l’élaboration de scénographies ainsi que diverses interventions au cours des événements comme le festival multidisciplinaire «HABAKA ANKISOMA ». L’année 2008 fut mémorable pour l’artiste. S’envolant en Afrique du Sud, il participe à l’exposition collectif d’art plastique « SOUL OF AFRICA » sous l’invitation du Development Bank of Southern Africa. Au mois de décembre de la même année, l’Alliance Française de Tananarive reçoit sa première exposition individuelle d’art plastique titrée « NUL NE VA ET NE VIENT SANS L’AUTRE ». En 2017, sa deuxième exposition en solo axée sur l’art visuel se déroule dans nos locaux à l’ADMC-CRAAM. « PENSEE A HAUTE VOIE » accentue la singularité de l’artiste. Ony Hanjaka nous promet de nouvelles retrouvailles très prochainement.