« Le Slam poésie est une plate-forme qui a pour but de démocratiser la poésie, la rendre accessible à tous et créer ainsi une communauté dynamique de poètes », le ton est donné par Ambinintsoa Josoa alias Ibn Bini, président de l’association Madagaslam. En créant une scène régulière à l’Université, l’association Madagaslam et l’ADMC-CRAAM offrent aux étudiants un lieu convivial d’expression, d’écoute, de rencontre et de partage. Afin de rendre cet événement autonome et pérenne, des animateurs de l’ADMC-CRAAM  ont été spécialement formés au Slam poésie par des bénévoles de Madagaslam.

Des slameurs et poètes connus comme System D, Guy de Princie, Na Hassi, Mims, Carte, Antoyi, etc. se sont produits. Cette scène a aussi mis en lumière l’existence de talents poétiques insoupçonnés parmi des étudiants ─ ou non ─ venus nombreux. Comme ces séances sont ouvertes à tous et non réservés aux seuls expérimentés, des ateliers d’initiation ont été organisés pour motiver et inspirer les débutants. Dorénavant, une scène mensuelle aura lieu tous les derniers vendredis du mois au Craam.

Rendez-vous tous les mois!

De cette nouvelle dynamique émergera un tournoi de Slam poésie universitaire. Et sachant qu’au mois de décembre, l’association Madagaslam organise un festival international de Slam poésie (le Slam National de Madagascar), la finale de ce tournoi universitaire y est programmée. Les scènes « Slam poésie » au CRAAM auront donc aussi pour mission de préparer les jeunes universitaires à ces événements. L’appel pour le prochain « Open slam » qui se tiendra le dernier vendredi du mois est donc ouvert et toute participation est gratuite.

                                                                                                                                                                                                                                        Jolie Plume

 

Ils vous donnez rendez-vous sur cette note de Na Hassi…

(…) Négociateurs de litiges

Au pouvoir limité

Évoquant le prestige

Sans jamais se presser

De résoudre l’affaire

Ils ignorent la famine

Et rendent moins vulgaire

La soif de la vermine

Qui tue ses frères pour ramasser du fric

Le continent des affaires

Se trouve en Afrique…

Na Hassi

Colère

Suivez l’événement sur:
www.facebook.com/madagaslam